Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Archives

Catégories

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 23:34
REVENDIQUER ENSEMBLE UNE AUTRE  REPARTITION DES RICHESSES PAR L’AUGMENTATION DES SALAIRES
 
Lundi 7 MARS, les organisations syndicales se sont réunies  pour donner suite au mouvement de contestation du personnel de FAURECIA au sujet des négociations salariales 2011 : la prochaine réunion étant prévue le 9 mars 2011.

pouvoir-dachat.JPGLa CGT appelle l’ensemble des salariés à se mobiliser massivement demain pour manifester notre mécontentement contre les propositions inacceptables de la direction.
Encore une fois la direction de Faurecia méprise l’ensemble des salariés en nous proposant une augmentation qui ne couvre pas les hausses actuelles du cout de la vie, et surtout refuse de partager avec ceux qui créent la richesse du groupe. C’est devenu une banalité mais les riches sont toujours plus riches et les pauvres toujours plus nombreux. A nous de changer la donne.
  
                                                          
La CGT a décidé d’appeler à la grève le mercredi 9 mars 2011 :

 
TB et normaux : de 9h00 à 11h00
TA : de 14h à 16h
Tournée de nuit : arrêt de 2 heures en fin de poste dans la nuit du 8 au 9 mars 2011
OU PLUS POUR CEUX QUI LE SOUHAITENT
RASSEMBLEMENT :
Pour Beaulieu : Portière des feux
Pour Bavans : devant la cafétéria
Pour Seloncourt : à Beaulieu aux portières des feux
 
Nous insistons sur le fait que la présence de chacun est indispensable sur les lieux de rassemblement pour recueillir vos revendications ou propositions d’actions.  Les décisions des actions futures vous appartiennent
 
 
AUGMENTER LES SALAIRES EST UNE URGENCE ECONOMIQUE ET SOCIALE
 

Partager cet article

Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 22:19
BRAVO, la direction ne s’attendait pas à une telle mobilisation des salarié(e)s de FAURECIA échappement !
De Seloncourt à Beaulieu, de Bavans à Messei, l’ensemble des salarié(e)s de l’ouvrier au cadre se sont mobilisés massivement !
Les téléphones entre la direction et Nanterre ont chauffé ! Il faut désormais revoir votre copie Messieurs ! Vous ne pouvez pas ignorer la grogne des salarié(e)s de la branche échappement !
LA DIRECTION SE MOQUE DE NOUS !
C’est sans honte que la direction, nous propose simplement de passer
·        de 1,7 % en AG à 1,9 % (1,2 % en mars et 0,7 % en septembre) et de 0,5 % en AI à 0,3 % pour le personnel non forfaité ;
·        de 1,5 % en AG à 1,7 % (1,1 % en mars et 0,6 % en septembre) et de 0,7 % à 0,5 % en AI pour le personnel forfaité ;
·        d’une moyenne de 2,4 % pour les cadres ! la direction refuse toujours d’inclure l’encadrement dans les augmentations générales et de choisir les augmentations à la tête du client !
Le tout sans talon !!!!
POUR UN FIXE DE 1400 €, CELA REPRÉSENTE UNE AUGMENTATION DE……
26,60 € (brut) !
 
Pour les primes, pas de changement ! LA DIRECTION NOUS MANQUE DE RESPECT !


Autres mesurettes !
 
La direction dispose de 0,2 % de la masse salariale, dont elle fait ce qu’elle veut !

Pour FSE, elle nous propose :
 
·         un rattrapage pour les femmes qui « toucheraient » moins que les hommes ! La CGT demande depuis 3 ans un véritable accord sur l’égalité entre les femmes et les hommes ! Mais selon la direction, il n’y a pas d’inégalité ! (mais elle propose des rattrapages !!!!) ;
 
·         un rattrapage pour les salarié(e)s dans les coefficients les plus bas (170/180/190 points). La CGT demande une vraie grille de salaire avec la suppression des 170 pts !
 
·         une compensation pour les salarié(e)s qui suivront une formation qualifiant, genre CQPM….La CGT exige un véritable plan de formation ! Avec un budget conséquent, le DIF pendant le temps de travail ! et pas seulement pendant le chômage partiel en pillant les caisses des organismes de formation.
 
·         un rattrapage, pour les salarié(e)s qui n’ont pas eu d’augmentation individuelle pendant ces 5 dernières années ! La CGT demande la suppression des AI car elles sont discriminatoires ! la preuve, certain(e)s en ont été privé pendant 5 ans, ou plus….

 
MONTRONS ENCORE UNE FOIS, QUE LE TOUS ENSEMBLE PAIE ? QUE NOUS SOMMES PLUS DÉTERMINÉS QUE JAMAIS A ALLER CHERCHER NOTRE AUGMENTATION DE SALAIRE ! DE RIEN LACHER, AVEC VOS ORGANISATIONS SYNDICALES !


Les organisations syndicales vont se réunir à nouveau pour vous proposer une nouvelle mobilisation ! Et pourquoi ne pas élargir aux autres sites FAURECIA de la région….

Partager cet article

Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 22:19
Le droit de grève
 
Le droit de grève est un droit reconnu et garanti par le préambule de la Constitution à tous les salariés.
La grève est une cessation totale du travail des grévistes. Dans le secteur privé ainsi que dans les fonctions publiques territoriale et hospitalière, elle peut être de courte durée (1 heure par exemple).

Dans la fonction publique d’État, elle est forcément de 24 heures.
La grève doit avoir pour objectif la satisfaction de revendications d'ordre professionnel (amélioration des conditions de travail, du salaire...) ou moral (cessation des pratiques de harcèlement, respect de la non discrimination...).

La grève doit être collective mais, même dans une entreprise où il n'y a qu'un seul salarié, celui-ci peut faire grève s'il s'associe à une grève nationale.

Vous pouvez faire grève pendant toute la durée de votre journée de travail ou seulement le temps de participer à la manifestation. Dans ce dernier cas, informez votre supérieur hiérarchique lorsque vous quittez votre poste
. Par exemple, lorsque vous partez du bureau à midi, prévenez-le que vous serez en grève de 14 à 17h, ce qui vous permettra de participer à la manifestation.
 
Aucune règle n'impose de prévenir l'employeur qu'on fera grève mais il peut être "utile" de l'en informer la veille pour qu'éventuellement il ferme l'entreprise ou prenne les dispositions qui s'imposent (annulation de rendez-vous par exemple). En tout état de cause, le jour même de la grève, pour ne pas être considéré comme ayant "abandonné votre poste", déclarez-vous gréviste (devant témoins si vous pensez que votre employeur est capable de vous faire un coup tordu à ce niveau-là). Dans certains secteurs de la fonction publique (comme dans le premier degré de l’Éducation Nationale), une déclaration écrite d’intention de faire grève doit être remise à l’employeur 48 heures avant la grève.
 
Les conséquences de la grève
 
La grève suspend le contrat de travail mais ne le rompt pas.

L'employeur peut retenir sur votre paye la part du salaire correspondant à la durée de la grève mais il lui est interdit, à la suite d'une grève, d'opérer des discriminations en matière de rémunération ou d'avantages sociaux entre grévistes et non-grévistes.
 
Et n’oubliez pas :
·        quel que soit votre secteur d'activité (commerce, aide à domicile, transports, industrie, agriculture, monde associatif, services publics...),
·        quel que soit votre statut (embauche sous CDI, CDD, contrat d'apprentissage, intérim, stagiaire, contrat aidé...),
·        quels que soient votre sexe et votre nationalité (française, ressortissant ou non d'un pays de l'Union Européenne, travailleur sans papiers...),
·        quelle que soit la taille de votre entreprise (un salarié, 8, 25, 50, 300...),
·        quel que soit votre emploi (ouvrier, technicien, employé, cadre, commercial...),
·        que vous soyez syndiqué ou non,
 
vous avez le droit de faire grève !

Partager cet article

Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 22:16
3ème réunion de négociation
salaires 2011
 
Faurecia fait des bénéfices records, la presse en fait des éloges…
 
Par contre, les propositions de la direction ne sont pas à la hauteur des efforts consentis par le personnel…
 
Le pouvoir d’achat  n’est même pas maintenu. Nous ne pouvons pas accepter ces propositions qui sont à mille lieu de la réalité !!!
 
Les Organisations syndicales CFDT, FO et CGT,
 
Vous appellent à montrer collectivement et massivement, votre mécontentement pendant
 la 3ème réunion qui est prévue le Mercredi 02 Mars 2011 à 10h00 :
 
Par un rassemblement de l’ensemble du personnel de l’ouvrier au cadres et toutes tournées :
 
Le Mercredi 02 Mars 2011 - De 10h00 à 12h00
 
Point de rassemblement pour Beaulieu :     Portière des feux.
 
Point de rassemblement pour Bavans :       Devant la cafétéria.
 
Point de rassemblement pour Seloncourt : Devant la cafétéria.
 
Organisation de l’arrêt de travail
 
Tournée A et normaux : Arrêt de 3 heures en fin de poste ou plus
 
Tournée B : Arrêt de 3 heures en fin de poste ou plus
 
Tournée de nuit : Arrêt de 3 heures en fin de poste ou plus la nuit du 01 au 02 Mars 2011.
 
Allons tous ensemble, chercher notre dû !
 
TOUS ENSEMBLE AU RASSEMBLEMENT !!!
 
 
Venez nombreux, mobilisons nous !!!
C’est notre force !!!

Partager cet article

Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 22:14

NÉGOCIATIONS SALARIALES OBLIGATOIRES…UN SIMULACRE !
+1,7 % ET CIRCULEZ, Y’A RIEN À VOIR !



http://cgt-beaulieu-structures.cowblog.fr/images/Photos/naoimg1.jpg
 
 
Prime de rentrée : 1186 € (+26 €) ;
Prime volontariat samedi matin : 13,60 € (+0.30 €) ;
Prime volontariat samedi après-midi / week-end : 16,30 € (+0,33 €);
Prime volontariat samedi soudure : 5,02 € (+0,11 €);
Prime de panier jour : 5,20 € (+0,12 €) ;
Prime de panier nuit : 7,04 € (+0,15 €) ;
Prime de soudure niveau 1 : 54,70 € (+1,19 €) ;
Prime de soudure niveau 2 : 109,40 € (+2,36 €) ;
Prime de transport : 16,83 € (+0,36 €) ;
Toutes les autres primes +2,2 % aussi !
 
La direction une fois de plus, montre tout le mépris qu’elle porte aux salarié(e)s de FAURECIA !

Ce qu’elle propose comme augmentation de salaire est une honte !

C’est une insulte faite aux salarié(e)s mais sa ligne est claire : la direction veut apporter sa contribution au plan de régression sociale à l’œuvre dans le pays !
 
FACE À CE QU’IL CONVIENT DE CONSIDERER COMME UNE POSTURE DOGMATIQUE, IL DEVIENT URGENT DE S’EXPRIMER ET DE RÉAGIR !
 
Lors de la seconde réunion de négociation, c’est de manière offensive, revendicative et déterminée que la CGT à participé à ce qu’elle pensait être une « négociation sérieuse »…tant la question des salaires est primordiale pour le quotidien de chaque salarié(e) FAURECIA !
 
L’augmentation de notre pouvoir d’achat et indispensable !
 
TOUT AUGMENTE SAUF NOS SALAIRES !
 
Ne payons nous pas aujourd’hui le manque de mobilisation des années passées face aux attaques de la direction ? Laisser passer la politique minimaliste cette année (avec des résultats financiers excellents) c’est préparer pire pour les années à venir, car les effets se cumulent…et notre pouvoir d’achat diminuera un peu plus chaque année !
 
TROP C’EST TROP !
 
Il est clair désormais qu’aboutir à des résultats décents ne peut passer que par le rassemblement de toutes et tous !
 
Les organisations syndicales se rencontrent lundi fin d’après midi afin de vous proposer d’agir ensemble, pour montrer à la direction que « L’UNION FAIT LA FORCE ! »
 
RAPPEL :
L’année 2010 a permis au groupe Faurecia de redorer son blason et d’afficher des résultats dépassant tous les objectifs fixés par Yann Delabrière. Le chiffre d’affaire s’élève à près de 13,8 milliards d’euros, en hausse de 48 %. Le bénéfice net ressort à 202 M€.
 
Il est grand temps que le vent tourne en faveur des salarié(e)s chez FAURECIA !
 
Ça fait des années que les salarié(e)s font des efforts pour atteindre des objectifs toujours plus élevés, tout en étant de moins en moins nombreux avec les conséquences que l’on connaît sur notre santé !
 
Nous sommes de plus en plus usés sur nos postes de travail !
 
Nos fins de mois sont de plus en plus difficiles !
 
http://cgt-beaulieu-structures.cowblog.fr/images/Photos/naoimg2.jpg

 

Partager cet article

Repost0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 21:57
DE L’ARGENT IL Y EN A DANS LES CAISSES DE  FAURECIA … RÉCLAMONS CE QUI NOUS REVIENT !
 
La presse économique est unanime, FAURECIA sort de la crise la tête haute et 2010 est une année exceptionnelle ! Et ce n’est pas la presse syndicale qui le dit !
 
« faurecia à dépassé les attentes en 2010 » ; « faurecia retour aux bénéfices et aux dividendes » ;
« faurecia un air de conquérant ! » il vous suffit de consulter internet et vous y trouverez ces titres de la presse économique et boursière !
 
SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU GROUPE
 
L’année 2010 a permis au groupe Faurecia de redorer son blason et d’afficher des résultats dépassant tous les objectifs fixés par Yann de La Brière et sa horde d’actionnaires !
 
En effet le chiffre d’affaire s’élève à près de 13,8 milliards d’euros, en hausse de 48 %. Le bénéfice net ressort à 202 M€.
 
Cette amélioration des performances permet donc au groupe de verser à nouveau des dividendes aux actionnaires ! Et pour nous ?
 
Cette amélioration tient, bien évidemment, de l’apport des entités Emcon et Plastal en Allemagne, mais pas seulement :
 
- La croissance propre de FAURECIA a ainsi été de 18 %, à périmètre constant ;
 
- La branche « ÉCHAPPEMENT » est la locomotive du groupe avec 32 % de croissance, à périmètre constant ;
 
- En Europe, dont la zone était « encore morose » en 2009, cette croissance s’est élevée de 9 %.
 
 
MERCI QUI ?
 
Merci à nous toutes et tous, l’ensemble des salariés ! Ce sont nos efforts, nos sacrifices parfois, bien souvent, trop souvent au détriment de notre santé, de nos conditions de travail qui se dégradent toujours plus !
 
Pendant ce temps, FAURECIA poursuit ses « restructurations » (ses délocalisations !). Les frais de restructurations (GPEC, GPSE, fermetures de sites….) se sont élevés à 117 M€ en 2010 dont 33M€ rien que pour la France !
 
Et pendant ce temps…dans notre porte-monnaie ?
 
C’est le grand vide ! Notre pouvoir d’achat est au plus bas ! Tout augmente :
 
Les fruits : + 11 % ; les légumes : + 5 ;6 % ; le gazole : 18 % en un an ; l’électricité : + 3 % ; les assurances : de 2,5 à 4,5 % pour l’automobile, jusqu’ à 8 % pour l’habitation ; 1€ de plus pour consulter un généraliste, les déremboursements des médicaments……et malheureusement nous pouvons ajouter à cette liste, les
augmentations : des mutuelles, le « pass foncier », les avantages fiscaux pour les jeunes couples, les transports, les abonnements internet……..
 
TROP C’EST TROP, NOUS VOULONS NOTRE PART DU GATEAU !
 
Il est grand temps que le vent tourne en faveur des salarié(e)s chez FAURECIA !
 
Rien ne se fera tout seul, c’est NOUS, tous ensembles, de l’ouvrier au cadre qui gagnerons le changement ! DE VÉRITABLES AUGMENTATIONS DE SALAIRE !
 
NOUS RAPPELONS à la direction, que les négociations salariales concernent l’ensemble des salarié(e)s de l’ouvrier au cadre !
 
 
300 € POUR TOUS, TOUT DE SUITE C’EST JUSTE ET C’EST POSSIBLE (avec effet rétroactif depuis le 1er janvier) !
 
- 10 % sur l’ensemble des primes ;
 
- La prime de rentrée à 1600 €, sans discrimination pour les salarié(e)s en maladie (ALD ou pas) ;
 
- Suite aux résultats « exceptionnels », prime « exceptionnelle » de 1000 € tout de suite !;
 
- La prime d’ancienneté doit être calculée sur la base de 1 % du salaire réel de base par année de présence sur la totalité de la carrière au lieu des minis conventionnels et plafonné à 30 ans d’ancienneté comme actuellement ;
 
- Une grille de salaire unique de l’ouvrier au cadre, permettant un réel déroulement de carrière pour tous ! qui débute à 1600 € brut sans diplôme, sans expérience ; 1920 € avec un CAP-BEP ; 2240 € avec un BAC, 2720 € avec un BTS-DUT…
 
- Temps d’habillage et de déshabillage payé ;
 
- Indemnisation du chômage partiel à 100 % pour l’ensemble des salariés ;
 
- Ouverture de véritables négociations pour l’égalité entre les femmes et les hommes ;
 
- Négociations sur la reconnaissance de la pénibilité au travail ;
 
- Négociations pour un accord visant au départ des salariés usés avec un départ, une embauche !
 
 
 
TOUS ENSEMBLE PESONS DE TOUT NOTRE POIDS SUR LES NÉGOCIATIONS
SALARIALES POUR L’OBTENTION DE RÉELLES AUGMENTATIONS !
 
La seconde réunion, celle où la direction nous fera ses propositions aura lieu le 24 Février à Bavans.
La CGT ne manquera pas de vous informez des suites !

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 11:26

La CGT a participé aux réunions concernant l’«Aménagement du temps de travail 2011» mais ne se faisait pas trop d’illusion sur la marge de négociation que la direction voulait bien nous accorder.

 

Concernant les congés d’été on peut lire dans l’accord : « la période des congés payés d'été se situera majoritairement entre le lundi 04 Juillet 2011 au matin et le vendredi 02 Septembre 2011 au soir ; 3 semaines consécutives seront accordées en fonction des calendriers des services.»

 

Et dans le même accord est écrit : « Le centre de Bavans sera fermé les semaines 32 et 33 ». 

 

Et oui, pour les salariés de Bavans le choix sera le mois d’août ou bien le mois d’août,  donc pas de choix véritable. De plus c’est le  plus onéreux des choix.

 

Des revendications que la CGT a présenté (voir verso), seule celui-là est dans l’accord : « la possibilité de prendre 5 semaines consécutives de congés aux salariés d’origine étrangère qui désirent se rendre dans leurs pays et que soit écrit dans l’ATT 2011, »

 

La CGT ne peut pas  signer l’accord présenté par la direction sur cette seule revendication.

 

Dans les accords précédents, et dans l’actuel, on peut lire dans le point 1.2 que parmi les jours RTT il y a «3 j de RTT formation».  

 

Pour la CGT c’est inacceptable que la direction impose 3 jours RTT formation en dehors le temps de travail. La direction va finir pas nous mettre des jours de formations les samedis ou pendant les jours fériés.

 

Les autres revendications de la CGT sont dans l’esprit de l’accord  des 35 heures   qui était mis en place pour redonner plus de temps aux salariés. Temps qui devait être utilisé pour la culture, le sport ou la famille ou pour se reposer de nos conditions de travail toujours plus difficile.

 

La CGT est aussi contre la modulation que la direction peut appliquer pour ne pas faire travailler les salariés que quand ça l’arrange.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:00

1Pourquoi me syndiquer, puisque le patron décide de tout dans l’entreprise?

Rien n’est inéluctable. Si nous prenons en mains nos affaires, nous pouvons faire changer les choses. Dans beaucoup d’entreprises, grâce à l’action collective, des avancées ont été obtenues en matière de salaires, de conditions de travail, de lutte contre la précarité. Le syndicat est le lieu naturel pour que les salariés débattent, s’organisent, agissent pour faire valoir leurs droits, leurs revendications. Tout le monde a sa place dans la CGT.

2Les syndicats sont trop loin de nos préoccupations, trop politiciens !

La CGT a pour vocation la défense des intérêts des salariés. Nos intérêts sont différents de ceux des patrons.

Dans cette perspective, pour être efficaces, nous ne nous interdisons rien: la lutte, la proposition, la négociation... Nous ne subordonnons pas notre action à l’influence de quiconque (partis politiques, associations, etc.). Les syndicats représentent les salariés dans la société, ils ont un rôle d’acteur social.

3Dans mon entreprise, je ne sais ce qu’il se passe dans les réunions avec la direction?

Plus nous serons de syndiqués, plus nous devrons exiger de nos délégués qu’ils soient nos représentants et donc qu’ils rendent des comptes à la section syndicale ou au syndicat. C’est la section syndicale d’entreprise, le Syndicat avec les adhérents qui élaborent la politique revendicative. À la CGT, personne n’est propriétaire de son mandat. Ce sont les syndiqués qui décident qui va les représenter.

4Je vote pour la CGT, c’est déjà bien suffisant !

Voter, c’est déjà agir, mais comment le prolonger? L’écart entre notre influence (le vote CGT aux Prud’hommes, aux élections professionnelles) et notre nombre d’adhérents est trop important. Face aux employeurs, si nous voulons peser, si nous voulons être entendus, si nous voulons négocier dans de bonnes conditions, n’oublions jamais que notre force c’est le nombre et être organisé!

5Il y a trop de syndicats, je ne sais pas lequel choisir.

C’est vrai et c’est une caractéristique française! D’ailleurs, par souci d’efficacité notre organisation recherche toujours l’unité d’action. Néanmoins le choix ne doit pas être un obstacle. En venant à la CGT, personne n’abandonne ses idées personnelles, ce sont tes idées qui comptent, et c’est toi qui apporteras ta contribution au syndicat.

6Si je me syndique … où va l’argent de ma cotisation?

C’est se donner les moyens de l’action collective. En clair, la cotisation sert à l’expression de l’organisation (tracts, affiches organisations de réunions etc.). Elle sert au financement solidaire de la CGT à travers ses organisations (confédération, fédérations, unions départementales, unions locales, syndicats). La cotisation s’élève à 10 € par mois. Si tu es imposable, elle est déductible de tes impôts à hauteur de 67%.

7Si je me syndique … à quoi aurai-je le droit?

Se syndiquer c’est se donner la liberté d’agir. Individuellement et collectivement, nous faisons valoir nos droits (Code du travail, conventions collectives, accords d’entreprises…). En outre, le syndiqué a droit à des informations particulières (presse, informations juridiques, assistance,…)

8Si je me syndique … c’est pour participer ! Trouverai-je ma place dans le syndicat ?

Chacun compte pour un ! Le point de vue de chacun est important! Être syndiqué, c’est apporter quelque chose à la collectivité. Tu prendras la place que tu auras envie de prendre, avec le degré d’investissement qui sera le tien. Tous les salariés ont leur place dans le syndicat.

Etre à la CGT, C’est développer de nouveaux droits dans l’entreprise?

 

Assurément oui !

Pour la CGT, l’entreprise c’est d’abord les salariés et leur(s) outil(s) de travail. Dans cet ensemble, c’est par leur travail que les salariés doivent vivre, se construire individuellement et collectivement.

 

A la CGT, nous considérons comme une énorme richesse la force de création des salariés, leur savoir faire, leur génie.

 

Cependant, la CGT est fermement opposée aux injustices. Elle est contre ces directions d’entreprises qui se servent des hommes et des femmes, au bénéfice de la seule rentabilité et des profits.

 

Elle est contre ces patrons voyous qui délocalisent et démantèlent les entreprises pour plus de dividendes. Ceux là même se déclarent être « pour » l’entreprise!

 

Mais être « pour » ou « contre » n’est pas la question, ce qui importe surtout, c’est la finalité de l’entreprise.

 

La CGT affirme également qu’il existe toujours dans toute entreprise une contradiction d’intérêts (ce que souhaite obtenir le patron, devrait toujours être dans l’intérêt des salariés). C’est ainsi que naissent souvent les conflits entre employeurs et salariés.

 

Depuis toujours, la CGT revendique le maintien et le développement des emplois dans les entreprises. Mais, elle revendique aussi le bien être des salariés dans leur entreprise!

 

Pour cela elle agit dans les CCE (Comité Central d’Entreprise), les CE (Comité d’Entreprise) et à tous les niveaux possibles. Elle invite les salariés à agir et réagir sur ces questions!

 

S’ORGANISER POUR SE DEFENDRE EST INDISPENSABLE

 

Alors, ouvriers, employés, techniciens, ingénieurs, cadres, N’attendez-plus, syndiquez vous, la CGT vous est ouverte. SE SYNDIQUER, C’EST AUSSI UNE ACTION QUI COMPTE.

 

L’ambition de la CGT est d’être toujours mieux, d’être la CGT qui répond aux attentes du salariat qui se transforme rapidement.

Partager cet article

Repost0