Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

10 mai 2019 5 10 /05 /mai /2019 13:36


UNE PAGE SE TOURNE

Quelques repères historiques … :

En 1895 Peugeot décide de fabriquer ses propres moteurs et 75 autos furent construites à Beaulieu, 92 voitures avec châssis et roues à pneus seront produites en 1896. En 1897, Armand Peugeot décide de s’étendre avec 2 ateliers à Audincourt et Lille pendant qu’à Beaulieu les « fils de Peugeot frères » développaient le secteur « vélos ». Fabrication de la 1ére motos en 1903 puis création de la « Société anonyme des Automobiles Peugeot » en 1910 avec une implantation à Sochaux en 1912.

1926 : création des « cycles Peugeot » (1931 : fabrication des 1ers vélomoteurs, des 1éres motos légères en 1948, du BIMA en 1951 et du 1er scooter en 1954.)

1974 : point culminant en termes d’effectif à Beaulieu avec plus de 6000 salariés dont 3268 ouvriers, 1514 ouvriers professionnels et 1270 ETAMIC, Les effectifs après cette année ne cesseront plus de décroitre jusqu'à aujourd’hui. En 1987 la direction des cycles Peugeot annonce le transfert de l’activité vélo à Romilly, puis vient la création de ECIA l’année suivante (Equipement et Composant pour l’Industrie Automobile). La fusion du groupe Bertrand-Faure et ECIA en 1999 donnera naissance à Faurecia.

En 2000, création de FSE (Faurecia systèmes d’échappement) qui se divisera en 2 établissements (FSE Beaulieu production et FSE structures) en 2002.

 

Résultat de recherche d'images pour "dessin d'horloge" La nouvelle a été annoncée lors du dernier CCE, l’usine de Beaulieu va déménager. Après des mois de rumeurs, et de déni de nos directions le déménagement est confirmé. Mais de nombreuses questions se posent :

A QUELLE DATE ?

L’année prochaine ou dans les deux ans selon la direction. Ne comptons pas sur la direction pour faire preuve de transparence.

 

A QUEL ENDROIT ?

Pour l’instant la direction nous dit qu’un projet de déménagement est acté mais en cours de développement et que l’endroit n’est pas encore défini. Le cahier des charges spécifie une proximité avec l’usine de Sochaux, et d’un accès facilité à l’autoroute.  Les rumeurs font état d’Etupes, de Sochaux, ou de Mathay.

 

Résultat de recherche d'images pour "dessin de foule"

POUR QUEL EFFECTIF ?

Pour la CGT une des principales inquiétudes sera le nombre de salariés dans cette nouvelle usine, combien d’effectifs et de productions perdront nous en cours de transfert ?

 

POUR QUEL CHIFFRE D’AFFAIRE ?

Nous le savons bien que l’effectif est en corrélation directe avec le Chiffre d’Affaire. Actuellement la situation de Beaulieu est un C.A supérieur à la prévision conséquence directe des bonnes ventes de la 3008.

Résultat de recherche d'images pour "dessin d'argent" Mais n’oublions pas non plus que le C.A est aussi un choix politique de la direction d’attribuer les nouvelles productions à Beaulieu ou sur les autres sites (souvent dans des pays à bas coûts). Plus Faurecia nous attribuera de production plus notre C.A sera élevé (mais ce n’est pas la politique de Faurecia qui préfère continuer à exploiter les peuples des autres pays qui ont moins de droits et qui sont payés 3 ou 4 fois moins qu’en France).

 

POUR QUELLE SURFACE ?

La superficie de l’usine de Beaulieu est approximativement de 33 000 m2, plus environ 11 000 m2 qui sont encore utilisés de l’autre côté du mur.  Quel sera la surface de la nouvelle usine ? Du C.A dépendra l’effectif, de l’effectif dépendra la surface etc…

 

FINANCER PAR QUI ?

Résultat de recherche d'images pour "dessin d'usine" Ce qui est dérangeant c’est que la direction ne cache pas qu’elle ira quémander des subventions (PMA, €urope ect…). Donc nos impôts financeront cette nouvelle usine.

Pour la CGT il est inadmissible que de l’argent public finance cette nouvelle usine. Faurecia engrange chaque année des centaines de millions d’euros de bénéfices mais va quand même aller faire du chantage à l’emploi pour se faire financer, nous préférons que nos impôts soient utilisés pour construire de nouvelles écoles, de nouveaux hôpitaux, plus de moyens pour un meilleur service public etc…. Que de financer un groupe privé.

 

POUR QUELLE PRODUCTION ?

Quelle sera la production que nous ferons dans cette nouvelle usine ?  Continuerons-nous avec la production actuelle ou travaillerons-nous sur les nouvelles technologies des véhicules du futur ?

La France et l'Allemagne ont confirmé le 2 mai vouloir développer une filière industrielle européenne des batteries.

 

PROTOS ?

Résultat de recherche d'images pour "dessin de point d'interrogation" Les protos aussi déménageront sur le même site que la production, et les mêmes questions se posent pour l’avenir des protos.

La CGT continuera à aborder le sujet dans toutes les instances du personnel (CE, CCE, CHSCT, DP), car de nombreuses autres questions concernant ce déménagement seront encore à traiter ou surviendront à un moment ou un autre :

Y aura-t-il une prime de transfert (comme quand Ottmarsheim a déménagé dans le site de Mulhouse). La restauration ? Le transport ? L’avenir du CIE ?

Ce déménagement sera l’occasion de ne pas refaire toutes les erreurs des derniers lay-out. Déjà en commençant par ne pas remettre la même équipe.

 

MEMOIRE OUVRIERE :

Sans être nostalgique, il ne faut pas oublier d’où nous venons, l’histoire des usines de Beaulieu et de ses salariés étant très lié à celle de la CGT puisque le syndicat CGT de Beaulieu est un des plus vieux syndicats de France (voir dernier paragraphe). Il est nécessaire de rappeler que les dirigeants Peugeot/Faurecia et leurs actionnaires ont construit leurs empires à partir de Beaulieu grâce au travail d’hommes et de femmes qui y ont laissé souvent leur santé et parfois leur vie

ENSEMBLE CONTINUONS LA LUTTE :

La CGT quant à elle est aux coté des salariés depuis le début de cette histoire puisque l’association ouvrière de Beaulieu est affiliée à la CGT en septembre 1899, nos statuts furent déposés en préfecture de Besançon le 19 décembre 1899. La CGT naissait de la contestation d’une société d’injustice alliée à une volonté de rassembler les forces de la classe ouvrière en vue d’obtenir l’amélioration de ces conditions d’existence et de travail, de conquérir de nouvelles avancées sociales et de nouveaux droits. Aujourd’hui, même si nous ne pouvons pas empêcher ce déménagement, la CGT de Beaulieu ne disparaîtra pas, bien au contraire, elle continuera à être aux côtés des salariés comme elle le fait depuis 120 ans pour défendre collectivement nos intérêts.

Les dirigeants de Faurecia seront ils capable de tourner la page sans la déchirer ?

CGT Beaulieu – 4, rue des Usines – 25350 – Mandeure                                               cgt.beaulieu@gmail.com

Déménagement Production Faurecia Beaulieu
Déménagement Production Faurecia Beaulieu

Partager cet article

Repost0
30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 15:17
Tract CGT 1er Mai à Montbéliard -> 10h00 devant la gare

Partager cet article

Repost0
27 mars 2019 3 27 /03 /mars /2019 09:09

« BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL »

Blague ou oxymore ?

Définition du mot « TRAVAIL »

Étymologie : du bas latin « tripalium », appareil formé de trois pieux, utilisé pour ferrer ou soigner les animaux, ou comme instrument de torture pour punir les esclaves.

Proprement et anciennement, le verbe travailler signifiait donc torturer et, par extension : tourmenter, soumettre à une gêne, une souffrance physique et morale.

Parce que contrairement au discourt de notre direction, des nombreux chercheurs, écrivains, réalisateurs, etc. ont approfondi sur le fond du sujet pour finir avec la même conclusion :

« le travail est pathogène »

Aujourd’hui on sait que le travail est à l’origine des nombreuses maladies physiques et psychologiques. Parce que si le travail est le bonheur, pourquoi existe-t-il une « médecine du Travail » ?

Pourquoi nos collègues sont infiniment plus contents le vendredi après-midi que le lundi matin ?

"Cette comédie qu'on appelle le travail : retrouver sa dignité au boulot" (Calmann-Lévy) de Corinne Berthaud a été primé dans la catégorie meilleur ouvrage écrit par un salarié et "Le management désincarné" (La Découverte) de la sociologue Marie-Anne Dujarier dans la catégorie "expert". 

Sur la base de témoignages d'une cinquantaine de salariés qu'elle a accompagnés et de sa propre enquête, Corinne Berthaud, ancienne responsable des ventes d'une société cotée au CAC 40, victime à un moment de sa carrière de harcèlement moral, a voulu "dénoncer des processus de déstabilisation mis en place dans les grands groupes pour dégraisser à moindre coût en poussant les gens à bout".

 

A lire :        http://www.souffrance-et-travail.com/

                                          http://www.ugict.cgt.fr/tag/burnout

 

 

« BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL » Blague ou oxymore ?

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 10:42

AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL 2019

 

La CGT a participé aux trois réunions concernant l’Aménagement du Temps de Travail 2019 : 6, 12 et 19 décembre

 

Après débat au sein du syndicat et suite aux échanges lors des réunions de négociations avec la direction, la CGT ne signera pas l’accord 2019 pour deux raisons :

• Aucune de nos revendications n’est prise en compte dans l’accord.

• L’accord ne sert à rien, sachant que l’article 4 permet à la direction de le changer à sa guise avec une simple consultation auprès du comité d’établissement.

 

La CGT a insisté pour que la fermeture de la 1ère semaine de janvier n’en soit pas prise en Congés Payés afin que les salariés qui avaient réservés quelques jours pour leurs vacances de février ou de Pâques, ne soient pas impactés.

 

La CGT a demandé à la direction de faire un rappel aux salariés et aux managers sur l’article « 1.4- Horaires de journée » où il est bien écrit : « la fin du travail le vendredi après-midi est fixée à 16h00 pour l'ensemble du personnel en horaire de journée. »

 

Dans l’ensemble de l’accord la CGT ne voit pas de progrès social alors qu’historiquement la réduction du temps de travail et une constante et une revendication lors de toutes les grandes grèves.

 

Pour plus d’info : https://www.cgt.fr/dossiers/les-32-heures

 

La CGT de Beaulieu vous souhaite des bonnes fêtes de fin d’année, avec la joie, la santé et surtout la force pour une rentrée déterminée en 2019

Tract Aménagement Temps de Travail 2019 à Faurecia Systèmes d’Échappement Beaulieu Structures

Revendications C.G.T. concernant l’accord d’établissement fixant l’organisation et la réduction du temps de travail pour l’année 2019

 

Le progrès technique et l’accroissement de la productivité doivent servir à réduire l’intensité du travail et sa durée, à permettre à chaque salarié de concilier vie professionnelle et vie privée.

 

C’est pourquoi la CGT revendique la mise à disposition de la totalité des jours de RTT dus aux salariés ainsi que la réouverture de réelles négociations de réduction du temps de travail à 32 heures hebdomadaires.

 

Cela doit se faire sans intensification du travail, ce qui suppose des embauches, une nouvelle organisation du travail à construire avec tous les intéressés et des investissements.

 

Cela ne doit pas se faire au détriment des rémunérations, ni du financement de la protection sociale.

 

Les temps d’habillage, les périodes de récupération (pauses, restauration), le temps de formation, les déplacements internes et professionnels et l’intégralité des temps de mission, etc. doivent être considérés et rémunérés comme du temps de travail.

 

Les absences pour congés de maladie, accident du travail ou de maternité, doivent être assimilées à du temps de travail pour le paiement des rémunérations et le calcul des jours de réduction du temps de travail.

 

 TEMPS DE TRAVAIL DES CADRES :

· les garanties de droit commun concernant l’horaire collectif, les maxima journaliers et hebdomadaires, les heures supplémentaires, doivent s’appliquer à la généralité des cadres;

· les forfaits « tous horaires » doivent être strictement limités aux cadres dirigeants inscrits dans le collège « employeur » aux élections prud’homales;

· le droit réel à la déconnexion en dehors du temps de travail

· à l’exception des cadres dirigeants, tous les cadres au forfait jours doivent bénéficier des limites légales concernant les maxima journaliers et hebdomadaires ainsi que de l’application du contingent légal ou conventionnel d’heures supplémentaires.

 

REVENDICATONS GENERALES:

· le jour de congé d’ancienneté (ou de son abondement) qui a été supprimé lors de la signature de l’accord du P.R.I par la direction et les organisations syndicales CFDT et CFE-CGC

· avoir à disposition des salariés la totalité des jours RTT,

· que le temps de pause casse-croûte soit rémunéré,

· avoir la fête locale à disposition des salariés,

· lundi de Pentecôte chômé payé ou que l’entreprise prenne en charge la cotisation dite de solidarité pour les personnes âgées,

· pas de perte de salaire en cas de chômage partiel,

· des moyens pour que le temps de repos de 11 heures entre deux séances de travail et 35 heures le weekend soit respecté,

· des moyens pour que le travail quotidien effectif, qui ne doit pas excéder 10 heures par jour y compris les forfaités heures et forfaités jours, soit respecté,

· des moyens pour que le travail hebdomadaire, qui ne peut excéder 48 heures et 44 heures en moyenne sur 12 semaines consécutives y compris les forfaités heures et forfaités jours, soit respecté,

· la cotisation des jours RTT doit se faire y compris quand les salariés sont en maladie ou en congé,

· la possibilité réelle de prendre les congés aux choix des salariés,

· la non-imposition de congés par la direction, surtout en dehors de la période normal des congés d’été.

 

 À Bavans, 6 décembre 2018

Tract Aménagement Temps de Travail 2019 à Faurecia Systèmes d’Échappement Beaulieu Structures

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 10:54


Prix ææ          CSG æ  

Salaire è        Retraite èè

STOP A LA VIE CHÈRE !  

 Tous ensemble samedi 1er décembre à 14H au Champ de Foire (Montbéliard)

 


Une attaque générale contre nos conditions de vie

L’augmentation du prix des carburants n’est qu’un élément de la vie chère.

Nos conditions de vie sont aussi impactées par

  • Le gel des salaires
  • La baisse des retraites (avec la CSG et la désindexation par rapport aux prix)
  • L’augmentation des prix de l’alimentation, du gaz, de l’électricité, des mutuelles…
 

Protester contre la hausse des carburants est légitime.

Agir contre la baisse des retraites et pour l’augmentation des salaires est nécessaire.

 

Une politique injuste

Le gouvernement s’attaque aux salariés, aux retraités, aux automobilistes, et … multiplie les cadeaux aux plus riches !

  • Suppression de l’ISF (Impôt sur la fortune)
  • Baisse de l’impôt sur les sociétés alors qu’un groupe comme Total a réalisé plus de 10 milliards de bénéfices en 2017.
  • Baisse de l’impôt sur les revenus du capital alors qu’en France les dividendes versés aux actionnaires ont atteint 50,9 milliards € en 2017 (+ 23 % !)
  • Dans le budget 2019, doublement des sommes versées aux entreprises dans le cadre du CICE (crédit impôt-compétitivité des entreprises)

 

Prélèvement à la source : Encore une arnaque contre les salariés et les retraités imposables !

Les retraites de la Sécu sont versées « à terme échu ». Ca veut dire qu’on reçoit début décembre la retraite du mois de novembre.

Le 9 janvier 2019, les retraités vont donc recevoir leur retraite de décembre 2018. Pourtant le gouvernement a décidé de faire le prélèvement de l’impôt à la source sur ce revenu 2018 au lieu d’attendre la retraite de janvier 2019 qui sera versée en février.

Et c’est pareil pour les salariés qui sont payés le 5 ou le 10 du mois suivant.

Le gouvernement se fait une belle avance de trésorerie en piochant dans nos poches avec 1 mois d’avance !

 

La politique de M. Macron, c’est toujours plus pour les riches, toujours moins pour les autres.

 

Depuis des mois, le mouvement contre la vie chère s’amplifie

 

  • Les retraités ont manifesté massivement à plusieurs reprises cette année, contre la hausse de la CSG, contre la désindexation des retraites par rapport aux prix, à l’appel de nombreux syndicats et associations de retraités. Ce n’est qu’un début !
  • Les agents de la fonction publique (personnels hospitaliers …) ont manifesté le 9 octobre contre la dégradation des conditions de travail et d’accueil des usagers, contre les suppressions de postes et le gel du point d’indice.
  • Dans  plusieurs usines, des salariés se mettent en grève et gagnent des  augmentations des salaires.
  • Les gilets jaunes manifestent depuis quelques jours contre la hausse des prix des carburants qui pénalisent ceux qui ont besoin de leur voiture au quotidien.

 

Ensemble pour le progrès social

 

Alors que la colère monte dans tout le pays, le gouvernement ne peut que se réjouir si ces mouvements restent divisés, dispersés.

Il est temps que se retrouvent côte à côte tous ceux qui se battent contre la dégradation des conditions de vie, qui veulent un meilleur partage des richesses, qui veulent une fiscalité plus juste et progressive pour financer des services publics de proximité, qui veulent une protection sociale de haut niveau pour faire face à la vieillesse ou aux accidents de la vie (chômage, maladie…).

Poursuivant la lutte engagée depuis des mois avec les salariés et retraités, et dans l’espoir que cela puisse contribuer au rapprochement nécessaire, la CGT appelle à une nouvelle journée de manifestations samedi 1er décembre.

 

Que nous ayons une voiture ou que nous n’en ayons pas

Que nous ayons un gilet jaune, rouge, vert ou bleu

Si nous partageons les mêmes objectifs de progrès social, ensemble on est plus forts !

Samedi 1er décembre, que chacun se fasse entendre, avec ses spécificités

mais ensemble contre la vie chère, pour nos salaires et nos retraites !

 

Défense de l’environnement

Nos propositions

Pour préserver la planète, pour nous et les générations futures, nous n’avons pas besoin d’essence plus chère mais de transports publics moins onéreux et mieux adaptés, d’une véritable politique en faveur du fret ferroviaire et de l’isolation des logements, de services publics de proximité pour éviter de multiplier les déplacements.

Nous avons surtout besoin d’une économie privilégiant les produits locaux au lieu d’entasser les camions sur les routes, les portes-conteneurs sur les océans, au profit des multinationales qui délocalisent leur production et leurs fournisseurs.

STOP A LA VIE CHÈRE !  Tous ensemble samedi 1er décembre à 14H au Champ de Foire (Montbéliard)
STOP A LA VIE CHÈRE !  Tous ensemble samedi 1er décembre à 14H au Champ de Foire (Montbéliard)

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 11:55

Les retraites encore attaquées !

 

  • Après 4 ans de blocage des pensions, M. Macron a décidé en 2018 l’augmentation de la CSG, qui ampute les retraites de plus de 25 € chaque mois.
  • Pour 2019 et 2020, il annonce sa volonté d’aller encore plus loin, avec la sous-indexation : une revalorisation annuelle de 0,3 % alors que l’accélération de la hausse des prix porte l’indice INSEE à 2,3 % au cours des 12 derniers mois. C’est donc, en 2 ans l’équivalent de 4 % qu’il veut encore prendre dans nos poches.
  • Sur une pension de 1300 € c’est une perte de 52 € qui s’ajouteraient aux 25 € de CSG

Même les plus petites retraites concernées

L’augmentation de CSG a épargné celles et ceux dont le revenu fiscal est le plus bas. Mais la perte de 4 % par non-revalorisation des pensions touchera tous les retraités, alors que les prix de l’alimentation, des carburants, du gaz obligent chacun à faire attention à toutes les dépenses. On mérite mieux que ça ! La retraite n’est pas une aumône, c’est un droit acquis par une vie de travail !

Solidarité … avec les plus riches !

L’excuse de « solidarité » avancée par M. Macron est une insulte. Car, ils sont nombreux, les retraités qui font des efforts financiers pour leurs enfants et petits-enfants. En réalité, Macron fait payer aux retraités la suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune), la suppression de l’exit-tax (pour les exilés fiscaux), et la baisse de l’impôt sur les revenus du capital !

Empêcher l’adoption de cette mesure et obtenir la revalorisation des pensions !!

L’annonce faite par le gouvernement contre les retraites doit encore être votée par les députés. Le projet de loi de finances de la Sécurité sociale 2019, sera examiné dans les prochains mois à l’Assemblée nationale. D’ici là, nous devons faire monter la pression pour obtenir :

  • Que les députés renoncent à l’amputation de nos retraites, garantissent notre pouvoir d’achat et acceptent une véritable revalorisation des pensions,
  • Que la loi de finances 2019 annule l’augmentation de CSG instaurée en 2018.

 

Défendre nos droits face à la réforme des retraites

La réforme des retraites prévue pour le mois de décembre risque de poursuivre et d’aggraver les attaques contre nos droits et ceux des futurs retraités :

1) Une retraite par points prend en compte toute la vie professionnelle au lieu des meilleures années : elle est donc mathématiquement plus mauvaise.

2) Une retraite par points ne donne des droits que sur ce qu’on a cotisé. Cela pénalise les personnes qui ont été victimes de maladie, d’invalidité, de chômage, et les femmes qui ont eu des congés-maternité ou se sont arrêtées pour élever les enfants. Et cela met en cause le système de réversion pour les veufs et veuves.

3) Une retraite par points peut être baissée à tout moment par le gouvernement qui fixe la valeur du point ! C’est ce qui s’est passé à 3 reprises en Suède où ce système a été mis en place !

Dès aujourd’hui il faut montrer aux députés et au gouvernement que les retraités et futurs retraités ne sont pas prêts à abandonner les droits acquis par une vie de travail.

Comme partout en France à l’appel des organisations de retraités et syndicats de salariés Mardi 9 octobre, retraités et futurs retraités dans la rue à 14H au Champ de Foire de Montbéliard !

Mardi 9 octobre, à Montbéliard 14h00 Champ de Foire - Ensemble pour nos retraites !
Mardi 9 octobre, à Montbéliard 14h00 Champ de Foire - Ensemble pour nos retraites !

Partager cet article

Repost0
30 mars 2018 5 30 /03 /mars /2018 11:43

R.A.O. (Réunions Annuelles Obligatoires) 2018

Ça fait longtemps qu’on ne parle plus de « négociations » lors des réunions entre organisations syndicales et direction. La direction ignore nos revendications et plus encore, les besoins des salariés.

La réalité est tel que le niveau d’augmentations salariales n’est pas lié aux résultats de l’entreprise, ni au taux d’inflation, mais seulement au rapport de forces. Pour Faurecia Siedoubs (Montbéliard) les salariés ont obtenus le double de notre augmentation suite à un mouvement de grève mettant en difficulté des clients de Faurecia. En Allemagne, IG Metall a obtenu 4,3% sur deux ans pour les métallurgistes, et, ce après plusieurs semaines d’un conflit social inédit.

Nous, salariés de Faurecia Systèmes d’Échappement, nous devons nous contenter des propositions unilatérales de la direction fixées dans un procès-verbal de désaccord ainsi qu’un supplément d’intéressement de 300 € bruts pour fin mai.

« Les dernières propositions de la direction sont les suivantes :

  • Augmentation générale des salaires de base de 1,1% pour le personnel non cadre à compter du 1er avril 2018
  • Budget d’augmentations individualisées à hauteur de 0,3% pour le personnel non cadre à compter du 1er avril
  • Augmentation des primes de 1,1% au 1er avril 2018
  • Acompte de 640€ brut de la prime de rentrée versé en mars 2018 »

 

INDICATEURS INTERESSEMENT 2018

Suite à trois réunions de « négociation », un avenant a été conclu avec des nouvelles valeurs Seuil, Objectif et Cible des mêmes indicateurs qu’en 2017:

 

OTD (on time delivery)                    Seuil      Objectif        Cible

1er semestre 2018                                            60                65                70

2ème semestre 2018                                        65                70                80

Consommation énergétique Seloncourt

1er semestre 2018                                       154            124             117

2ème semestre 2018                                   115              93               88

Nombre d’IA réalisées

1er semestre 2018                                       150            250             350

2ème semestre 2018                                   150            300            400

 


La CGT est signataire de cet avenant qui devrait déclencher une bonne prime en 2018. Mais ce type de primes aléatoires ne doit jamais remplacer notre salaire. Pour nos retraites, pour notre sécu, seul le salaire compte! Imaginez la tête de votre banquier lorsque vous lui expliquer que vous allez payer votre crédit avec des primes aléatoires…

 

Tract R.A.O. 2018 , intéressement et salaires 2017 Faurecia Systèmes d'Echappement
Tract R.A.O. 2018 , intéressement et salaires 2017 Faurecia Systèmes d'Echappement

Partager cet article

Repost0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 12:01

Après 2 mois de mobilisation, le 12 Mai soyons toutes et tous en action jusqu’au retrait de la loi « travail » !
A L’APPEL DE 7 SYNDICATS, GREVE GENERALE ET NATIONALE !

Il est temps de faire plier gouvernement et MEDEF!

 

LE 12 MAI 2016 TOUS EN GREVE

RASSEMBLEMENT :

BELFORT À LA MAISON DU PEUPLE 10H00

MONTBÉLIARD À LA SOUS-PREFECTURE DE 12H30 à 13H30

Soyons nombreux !

Rassemblement à Montbéliard 12 mai à 12h30 devant sous-préfecture

Partager cet article

Repost0
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 11:53

Dans la page 76 du document de référence Faurecia 2015 * on peut voir ce tableau concernant la synthèse des rémunérations et des options et actions attribuées à notre PDG, Yann Delabrière.

Pour l’exercice 2015, le total de la rémunération fixe de M. Yann Delabrière monte à 4.172.440,64 € Pour 365 jours dans l’année, cela fait au total 11.431 € par jour, samedis et dimanches compris ! Ca fait une augmentation de 22,5 % par rapport à l’année précédente !! Maintenant comparez avec vos fiches de paie et votre augmentation annuelle avec le point « 4.3.4. L’ÉVOLUTION DES RÉMUNÉRATIONS ET DES AVANTAGES SOCIAUX : Le montant global des rémunérations versées est en augmentation de 9,2 % pour l’ensemble du Groupe »

Pour la CGT la situation est inacceptable et honteuse. On a marre d’écouter notre DRH dire qu’il faut faire des efforts alors qu’on voit bien où ils vont nos efforts !!

Salaire du PDG de Faurecia: 11.431 € ... PAR JOUR !

Partager cet article

Repost0
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 12:30

FAURECIA signe le meilleur exercice de son histoire

(Article des Echos du 11 février 2016)

 

L’objectif du groupe est quasiment atteint avec un an d’avance, tout comme PSA (qui lui a choisi de récompenser les salariés en lieu et place des actionnaires avec une moyenne de 2000€).

 

Le niveau d’augmentation proposé par la direction est scandaleux et inacceptable à la vue des PERFORMANCES du groupe.

 

Ce qu’ose proposer la direction :

  • 0,4% d’AG à compter du 1ere avril 2016 soit 7,20€ brut soit 5,40€ net pour un salaire moyen de 1 800€ brut.
  • 0,2% d’AI à compter du 1er juin 2016 soit 3,60€ brut soit 2,70€ net pour un salaire moyen de 1800€ brut.

Soit une augmentation modèle de 10,80€ brut pour un salarié MODELE.

La direction nous juge chaque année sur les performances de la France alors que nous participons avec succès aux développements mondiaux.

 

L’objectif de 5% de marge opérationnelle défini par le groupe  est devenu impossible vu la faible rentabilité des pièces attribuées aux sites Français (Parties Froides)…

 

Pour nous, organisations syndicales le compte n’y est pas. Si le groupe a atteint ses objectifs avec un an d’avance, c’est le fruit des efforts consentis par tous les salariés.

A ces négociations salariales, nous demandons ni plus, ni moins que la reconnaissance du travail accompli avec un niveau d’augmentation générale des salaires acceptable.

 

La CFDT, la CFE-CGC et la CGT exigent  UN TALON POUR TOUS DE 30€ NET pour se remettre à la table des négociations

 

Nous dénonçons la communication faite par la direction par voie de flash qui donne l’impression aux salariés que la négociation est close.

 

En conséquence l’ensemble des organisations syndicales appellent à un débrayage le :

JEUDI 3 MARS 2016

de 2 heures avec un rassemblement à la portière :

 

TB : 11H00

TA : 13H00

Horaire de Journée : 2 heures en fin de poste

TN : 02H00  – Vendredi 04 mars 2016

Tract intersyndical négociations salariales Faurecia Systèmes d'Echappement

Partager cet article

Repost0