Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 20:45

Les  Amis  de  l’émancipation  sociale 

 

Solidarité et soutien total à la lutte

des personnels du centre hospitalier Belfort/Montbéliard

 

 

Alors même que les conditions de travail des personnels se sont dégradées depuis plusieurs années et, par voie de conséquence, la qualité des soins délivrés aux patients,

 

La suppression de 95 emplois (en équivalent temps plein) est inacceptable

 

D’ où provient cette décision ?

 

Des prescriptions de l’ancien gouvernement appliquant les directives de la Commission européenne

 

De l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui confie la mise en œuvre de ces décisions à des « tueurs » d’emplois dont la seule boussole est la logique de restriction de crédits

 

Pour ces décideurs, la santé est accessoire, l’essentiel c’est de rembourser la dette.

Ils sont, avant tout, des VRP des créanciers, ceux là-mêmes qui spéculent sur les marchés financiers.

 

Ces suppressions d’emplois sont d’autant plus illégitimes

au regard de la volonté de changement qui s’est manifestée lors des dernières élections.

 

 

Le projet de construction d’un hôpital regroupant ceux de Belfort-Montbéliard,  installé près de la gare TGV…   doit être abandonné.

 

Les sommes pharaoniques prévues à cet effet doivent être réaffectées à la qualité des soins, à la modernisation des équipements, au recrutement de personnels.

 

La loi Bachelot et la tarification à l’activité qui prétend rentabiliser les hôpitaux et qui, de fait, les asphyxie financièrement pour mieux parvenir à supprimer des emplois, détruire des hôpitaux de proximité, concentrer les soins dans des usines à patients, privatiser les secteurs rentables… doivent être abrogées.

 

Les ARS, dirigés par ces préfets sanitaires aux ordres, qui sont la négation d’une démocratie sanitaire où les besoins seraient définis par les usagers/patients et les personnels médicaux doivent être  supprimées.

 

La dotation globale des hôpitaux définie par des instances démocratiques des établissements de soins eux-mêmes et selon des critères évalués conjointement par les usagers/patients et les soignants doit être promue.

              

 

La dette des hôpitaux doit faire l’objet d’un audit public pris en charge par les organisations syndicales et les comités d’usagers afin de récuser les dettes illégitimes, dont les taux sont exorbitants, à cause notamment de produits dérivés spéculatifs toxiques.

…/…

 

 

 

Beaucoup d’entre nous étaient persuadés ou se doutaient  que les sociaux-libéraux ne tiendraient pas leurs promesses. Hollande vient de capituler devant Merkel à Bruxelles.

 

L’austérité de la gauche de droite, c’est maintenant.

 

Avec une dose d’hypocrisie, le nouveau gouvernement qualifie les suppressions d’emplois (sauf dans l’éducation, la justice et la police) et les réductions de dépenses pour un montant de 16,5 milliards d’euros, d’effort juste !!!

 

Alors, Hollande mieux que Sarkozy ?

Tous des VRP des créanciers ?

 

 

La lutte des personnels hospitaliers de Belfort/Montbéliard

s’inscrit dans un combat plus large de justice sociale.

Ce n’est pas aux salariés qu’il faut s’en prendre,

mais aux banquiers et aux rentiers du capital.

Ce sont eux les vrais assistés.

 

A titre d’exemples, Hollande voudra-t-il abroger les mesures prises ces dernières années par les gouvernements précédents ? Et notamment s’en prendra-t-il ?

 

-         aux allègements de l’impôt sur la fortune ?          ce qui rapporterait 1,8 milliard€/an

-         aux allègements en matière de donation/succession                            2   milliards€/an

-         à la loi TEPA (crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt

                                  lors d’acquisitions immobilières)                           2,85 milliards€/an

-         aux exonérations d’impôts sur les sociétés                           environ 15 milliards€/an

-         aux niches fiscales Copé (exonération sur les plus values

              lors de cession d’actions et de filiales                           environ 4,5 milliards€/an

                                                                                                                         _______________

                                                                    ce qui représente, au total = 26,15 milliards€/an en recettes en moins dans les caisses de l’Etat et qui pourraient financer des postes dans les hôpitaux…

 

Ils ont vidé les caisses,  pour engraisser les bancocrates et les spéculateurs

 avec les intérêts de la dette qu’ils empochent, en 2011 = 47,2 milliards.

C’est le montant des impôts de revenus que nous payons qui servent à payer l’intérêt de la dette !

 

Le stock de la dette (capital + intérêts restant dus), c’est 1 700 milliards€

Si elle n’est pas remise en cause, nous sommes condamnés

 à l’austérité, à la précarisation des emplois et au développement du chômage

 

Le vrai changement dépend de chacun d’entre nous.

Nous ne devons plus déléguer notre pouvoir.

Pour nous et pour les générations qui viennent,

l’organisation massive, c’est maintenant,

Pour ne pas devoir le regretter demain,

Et subir la purge grecque, espagnole, portugaise, italienne…

 

 

Les Amis de l’émancipation Sociale

rouges de colère car les classes populaires ne doivent pas payer la crise du capitalisme.

Contactez-nous 03 84 30 21 06 ou  06 62 41 03 28                                                         le 5 juillet 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans Politique
commenter cet article

commentaires