Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 11:21

 

C’est le moment pour vous de nous rejoindre.

 

Les négociations des minima ingénieurs et cadres 2012 auront lieu le 21 décembre et celles des minima territoriaux OETAM suivront. Les négociations salariales dans nombre d’entreprises (NOE) vont s’ouvrir prochainement.

Ensemble, utilisons-les pour faire un barrage efficace au recul salarial et social qu’on veut nous imposer au nom de la dette. S’organiser collectivement, un acte naturel et nécessaire
Nous savons nous organiser en tant que parent d’élève, locataire, consommateur, copropriétaire, adhérer à une association sportive, culturelle ou de défense sur des sujets aussi nombreux que divers.

Alors !
Il faut aussi nous syndiquer.
Il s’agit tout simplement de nous organiser comme salarié, en tant qu’ingénieur, cadre ou technicien.
Il s’agit tout simplement de nous doter de moyens de représentation, de défense de nos intérêts de salarié auprès de notre employeur, plus largement du patronat et tout autant du gouvernement.

Nul besoin d’être en situation de crise pour mesurer combien sont nombreux les sujets sur lesquels nous devons faire entendre notre voix de salarié qualifié et en responsabilité.

Le travail et sa rémunération structurent tous les aspects ou presque de notre vie : le niveau et la qualité de notre vie, notre place dans la société, notre santé.
Ils assurent aussi l’éducation de nos enfants et aident à leur construire les conditions d’une société meilleure, assurent notre vieillesse et celle de nos parents. N’y a-t’il pas urgence à nous organiser ?
Depuis la crise des « subprimes » (Fin 2008-2009), le traitement accordé au travail et à sa rémunération est interrogé sur le fond.
Les questions d’actualité sur la dette et les déficits publics montrent bien l’urgence de transformer la manière de gérer et rémunérer le travail, de définir ses finalités et celles des progrès de son efficacité, de partager les richesses créées.

Le patronat et le gouvernement n’agiront pas dans l’intéret des salariés.
C’est à nous de l’assumer et de définir les contenus de transformation du travail Construisons une stratégie syndicale efficace.

En vous proposant de vous syndiquer, nous vous proposons d’être un acteur d’une stratégie de renforcement de l’influence des salariés en responsabilité sur la scène sociale.


Nous vous proposons de le faire à votre rythme et de la manière qui vous conviendra le mieux.

Nous le savons bien. Il faut savoir dire « NON ».
 

Mais « le NON tout seul» ne suffit pas.
Aujourd’hui au nom de la dette, des déficits publics, les salariés sont sommés d’assumer des reculs sociaux historiques.
Nous sommes victimes de chantages intolérables.
Face à ces défis, il faut résister, refuser et porter d’autres mesures.

En vous syndiquant à la CGT des ingénieurs, cadres et techniciens, vous participerez à une organisation qui fait entendre son refus du recul de société et qui agit de concert avec des propositions et revendications alternatives pour sortir réellement de la crise.

En vous syndiquant à la CGT des ingénieurs, cadres et techniciens, vous participez à une organisation menant une élaboration collective de ces alternatives à partir de principes forts :
• Un nouveau partage des richesses mettant les progrès de l’efficacité du travail au service du progrès social, de la reconnaissance du travail et des qualifications des salariés
• Une réappropriation du sens, des finalités du travail
• Un management alternatif qui favorise la reconnaissance et l’épanouissement de chacun et rehabilite les collectifs de travail.
En vous syndiquant à la CGT des ingénieurs, Cadres et techniciens, vous participerez à renforcer la qualité des argumentations et des propositions de la CGT dans ce débat.
• Revaloriser les salaires de tous dans le cadre d’une hiérarchie salariale cohérente, fondée sur la base d’un SMIC à 1700€ et dans le cadre d’une échelle de salaire de 1 à 5, base 35H.
• Mieux encadrer les forfait-jours et renouer le lien salaire-temps de travail-qualification.
Défendre et développer les potentiels industriels et l’innovation créateurs d’emplois.
• Reconquérir la retraite à 60 ans à taux plein pour tous les salariés, impliquant la reconnaissance des années d’études supérieures.

Deux piliers essentiels du « mangement universel » se fissurent.

Prenons ensemble l’offensive !

• Le 29 juin 2011, la Cour de Cassation a «commencé» à encadrer de manière plus stricte les forfait-jours.
• Par ailleurs, dans un jugement de septembre 2011 contre AIRBUS, la justice française vient de considérer que le recours à des quota pour classer les salariés est illégal et que les évaluations sont entâchées d’illégalité si elles mènent à des sanctions d’ordre disciplinaire (licenciement, déclassement, mutation arbitraire etc…).

Dans quelques semaines, s’ouvrira la négociation sur les minima nationaux ingénieurs et cadres 2012 et concomitamment, les négociations sur les minima territoriaux 2012 des techniciens, employés, ouvriers et agents de maitrise.
Les négociations salariales vont, aussi s’ouvrir dans nombre d’entreprises.

Ne perdez plus de temps !

Rejoignez-nous dès aujourd’hui pour prendre votre part à la construction de la démarche CGT.


http://www.ftm.cgt.fr/textelong.php?IDchapitre=655&IDrub=6&IDsousrubrique=61

Partager cet article

Repost0

commentaires