Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 07:15

Depuis 2007, la part de l’industrie a effectivement baissé de 18% à 12% ce qui est énorme en 5 ans.

Ceci étant, l’industrie française a baissé avant 2007 car nombre de nos fleurons industriels ont été privatisés, puis par le biais d’OPA hostiles ou d’alliances contraires aux intérêts nationaux ( mais faites alors avec la bénédiction des différents gouvernements), la plupart, je dis bien la plupart c’est important de le savoir, de ces grandes entreprises françaises ont été démantelées mécaniquement, je dirais même minutieusement par leurs acquéreurs qui n’étaient autres que les ex concurrents.

On nous a tannés pendant des années, avec les pays du Maghreb, royaume de la confection, puis ensuite avec la Turquie laïque tournée vers l’Europe, la Roumanie et surtout la Chine que les médias qualifient d’usine du monde. On nous a expliqué à grands renforts de graphiques, de tableaux et de statistiques débiles pondues par des pseudos spécialistes, bien pensants de la mondialisation et du néo libéralisme, que l’avenir ce n’était plus l’industrie, que l’on pouvait s’en passer, comme on pouvait se passer de la plupart des gens qui travaillent dans le secteur primaire ou l’agriculture, et que nos orientations devaient être les technologies et les prestations à fortes valeurs ajoutées, la recherche et les services.

Mais quand on regarde de près ce qui se passe, l’on voit que les agriculteurs ont augmenté la taille de leurs exploitations et ont acheté des tracteurs plus gros que l’on importe, parce que nous n’avons plus d’industrie. Ils sont ensuite obligés pour faire les récoltes d’employer massivement de la main d’œuvre immigrée, parce que les métiers manuels ont été dévalorisés, et le prix de la main d’œuvre sans cesse tiré vers le bas. Si la taille des exploitations a augmenté, ce n’est pas parce que la France ne produit pas assez, mais parce que l’on veut exporter nos productions. La part des exploitations familiales a drastiquement baissé et les prix d’achat des produits agricoles aussi, par contre ils explosent dés qu’ils se retrouvent sur les étales des grandes surfaces…..

Dans l’industrie, on a supprimé la plupart des grandes entreprises sans ne tenir compte des emplois directs et surtout induits, et la perte des technologies et des savoir faire. Cela a fait pression sur les salaires et a favorisé l’exode rural et la fermeture des services publics dans les campagnes. On n’a pas filé un rond à la recherche, pire on a démotivés certains chercheurs avec des tracasseries administratives qui les ont contraints à l’exil.

Car toutes les entreprises ne peuvent pas être dans les créneaux des hautes technologies, tout le monde ne peut pas être ingénieur, tout le monde ne peut pas être enseignant, infirmier, commerçant, aide à domicile et j’en passe.

Ce qui est très grave c’est que notre pays a manqué de vision industrielle depuis 20 ans, et qu’il faut un FN à 18%, une crise financière et spéculative d’une violence inouïe, pour que nos politiques se rendent compte de cela. Favoriser l’entrepreneuriat ce n’est pas faire des allègements de cotisations sur les salaires ou des niches fiscales. Cette politique de la réduction des « charges » est une énorme connerie, c’est une faute politique,

Pourquoi ? Parce que les politiques de baisses des cotisations (mal-nommé charges par le patronat) ne sont bonnes, et encore sous certaines conditions de croissance, que pour les entreprises exportatrices. Pour le reste c’est du flan. En revanche quand vous décidez d’importer d’autres produits, vous devez vous assurer que les produits que vous importez sont éthiquement, économiquement, socialement et humainement produits dans les mêmes conditions. Faute de quoi vous devrez avoir recours à un ré-équilibrage taxatoire pour que la concurrence soit loyale et non faussée. Or précisément c’est ce que l’OMC, l’Europe néo-libérale ne veut pas faire. C’est pour cela que notre industrie est mal en point. Nous n’avons pas su imposer ce point à nos partenaires européens.

D’aprés mbdx33

A lire également : OU SONT PASSES NOS SALAIRES ? sur Conscience Citoyenne Responsable.

http://2ccr.unblog.fr/2012/07/09/ou-sont-passe-nos-usines/

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans Autres
commenter cet article

commentaires