Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 08:21

Lors de la réunion de négociation du nouveau contrat antisocial PSA qui s’est tenue hier (25 septembre), les projecteurs ont été braqués sur les annonces de M. Varin concernant les volumes de production et d’investissement à l’horizon 2016.

Un autre point était à l’ordre du jour, à savoir les dispositifs de flexibilité industrielle.

En plus des mesures déjà annoncées concernant la zone pluriannuelle de modulation des horaires, les samedis obligatoires, le rapt des jours de RTT, la direction PSA a annoncé 3 nouvelles mesures qu’elle a l’intention de faire figurer dans l’accord de compétitivité.

 

L’over-time

La direction veut avoir le droit d’allonger la journée de travail de 10 à 20 minutes pour rattraper les incidents, pannes, problèmes d’approvisionnement intervenus dans la journée.

Quand tu viens au boulot, tu ne sais pas à quelle heure tu vas sortir !

M. Varin n’a aucun souci pour l’organisation de vie personnelle et familiale des salariés !

Pour faire passer la pilule la direction annonce que l’over-time serait payé en fin de mois avec une majoration de 25 %. C’est bien le moins !

Mais elle précise : Si, un seul secteur doit faire l’overtime, les autres salariés qui seraient impactés par le décalage des transports collectifs ou du covoiturage n’auront droit à rien !

Et la situation des fournisseurs et prestataires qui seraient impactés n’est même pas évoquée par la Direction.

En réponse à toutes les questions, elle se contente de dire que les modalités seront précisées établissement par établissement.

 

L’under-time = chômage à l’heure

En plus du chômage par « journée entière », la direction veut instaurer un système de chômage sur « une partie de la journée » au nom de ce qu’elle appelle le « lissage de production ».

En cas de sous-activité, au lieu de rester le vendredi à la maison, la direction pourrait faire venir les salariés tous les jours mais pour 4 ou 6 heures !

Au-delà des contraintes et frais inutiles de déplacement pour les salariés PCA, ce sont bien tous les salariés des fournisseurs en juste-à-temps qui devraient s’adapter à ce rythme.

 

Les congés décalés

La direction veut réduire à 3 semaines les congés d’été et imposer la quatrième semaine de congé fin octobre, qu’elle considère comme une période creuse pour les ventes automobiles !

Cette attaque contre nos congés est inacceptable. Pour la CGT, le droit à 4 semaines consécutives en juillet/août doit être préservé, et pour les salariés qui souhaitent un fractionnement le positionnement de la 4ème semaine doit être au choix de chacun !

 

Devant le mécontentement qui s’exprime dans les ateliers et services et dans les nouveaux débrayages intervenus les 24 et 25 à La Garenne, Tremery, Sochaux, Mulhouse, la direction tente de passer en force en annonçant la prochaine réunion de négociation sur 2 jours les 10 et 11 septembre avec l’objectif affiché de boucler l’essentiel de l’accord.

Face à l’ampleur des attaques contre les droits et les paies des salariés, la CGT appelle à une nouvelle journée d’action dans tout le groupe PSA le jeudi 3 octobre.

 

Sochaux, le 26 septembre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans Autres
commenter cet article

commentaires