Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Archives

Catégories

4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 07:00

uite aux dernières annonces, le gouvernement et le patronat continuent leur stratégie de faire payer aux salariés et globalement à la population les frais d'une crise systémique dont ils ne sont en rien les responsables.

L'austérité et la rigueur, les salariés de la métallurgie connaissent déjà :
- Pression sur les salaires et le pouvoir d'achat
- Diminution des emplois en CDI pour augmentation de la précarité et de la fl exibilité
- Augmentation de la productivité rendant les conditions de travail exécrables pour tous
- Recul de l'âge du départ à la retraite
- Délocalisation des activités pour toujours plus de rentabilité

C'est de tout autre chose que les salariés souhaitent pour eux, leur famille et aussi pour sortir de la crise.

Refusant d'augmenter le SMIC cet été alors que l'infl ation reste élevée, le gouvernement assène un coup violent aux Smicards et à l'ensemble des salariés qui auraient pu voir augmenter leur salaire.

Cette orientation gouvernementale est injuste socialement et économiquement.

Augmenter les salaires c’est source d’efficacité Pour sortir durablement de la crise, il n’y a pas d’autre choix possible que d’augmenter les salaires pour, d’une part, lutter contre l’appauvrissement des salariés et, d’autre part, pour favoriser la consommation ainsi que la croissance économique génératrice d’emplois dans l’industrie et les services publics.

Dans ces conditions, la CGT demande l'ouverture immédiate de négociations sur les salaires dans toutes les entreprises de la métallurgie.
La perspective d'actions revendicatives au début du mois d’octobre peut être un levier pour débloquer les négociations dans les entreprises sur les salaires.

La destruction du nombre d'emplois en CDI dans la métallurgie ces dernières années (185 000 depuis 2008) pénalise le pays pour son développement industriel, économique et fragilise fortement des millions de familles.

Il faut sortir de cette spirale, embaucher en CDI les salariés précaires, arrêter les plans sociaux déguisés, telles que les ruptures conventionnelles, les heures supplémentaires…

Il faut rompre avec cette politique pour au contraire changer le travail, améliorer les conditions de travail, faire partir les salariés à la retraite à 60 ans en bonne santé et plus tôt pour ceux qui ont subi des travaux pénibles.
Prenant prétexte de la dette, le gouvernement exige une réduction du niveau de vie des français ; les plus pauvres et se dit prêt à taxer les riches.

 

C’est de la pure hypocrisie…

Les riches seraient d’accord pour payer un d’impôt exceptionnel qui devrait rapporter 200 millions d’€.
Ce n’est rien par rapport à ce que les riches ont obtenu grâce à Sarkozy-Fillon depuis 2007.
Rien que la baisse de l’Impôt Sur la Fortune (ISF) a rapporté plus de 2 milliards d’€ aux plus riches.
Ils resteront encore largement gagnants.

A cela s’ajoute les 31,5 milliards d’€ d’exonération dont profitent chaque année les entreprises.

 

ENSEMBLE, pour une journée nationale de grève et de manifestations unitaires

Partager cet article

Repost0

commentaires