Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 21:56

Nelson Mandela est mort et le monde est en deuil !

Larmes de crocodile : c'est absolument fascinant de voir aujourd'hui s'étaler sans pudeur l'hypocrisie de nombre de dirigeants. Les hommages dégoulinants de la plupart des femmes et hommes politiques occidentaux donnent la nausée !

Jusqu'en 2008, Nelson Mandela était considéré comme un ennemi et un terroriste par les États-Unis et figurait sur une No Fly List (comme notre modeste vice-président Hernando Calvo aujourd'hui).

Combien parmi ceux qui aujourd'hui lui rendent hommage le traitaient hier de sale communiste et de dangereux révolutionnaire ?

Aujourd'hui, devant la juste émotion des peuples soulevés par la disparition d'un des plus grands libérateurs de l'humanité, ils se sentent obligés de lui rendre hommage.

Ils essaient de pervertir le sens de la vie et du combat de ce géant, que 27 ans d'emprisonnement dans les geôles sud-africaines n'ont pas pu briser. 

Nelson Mandela ne vous appartient pas, il appartient aux peuples qui luttent pour l'indépendance, la justice et la paix ; il appartient aux femmes et aux hommes qui luttent pour un monde meilleur c'est-à-dire contre vous qui soignez les nantis et leurs banques, plongez vos peuples dans la misère, exploitez les pays du tiers-monde et portez la guerre aux quatre coins de la planète.

Mandela, ne vous en déplaise, c'est la lutte pour la dignité humaine par tous les moyens y compris la guérilla. Mandela n’est pas « mère Teresa » mais un des plus grands révolutionnaires et homme d’Etat des 50 dernières années.

Il a mené son pays aussi loin qu’il le pouvait sur la voie de la justice, mais les ravages économiques, culturels et sociaux, héritage de l’apartheid, et l’avènement d’un monde unipolaire ont limité  ses possibilités. Il s’est battu comme un lion pour la solution pacifique des conflits en Afrique et ailleurs même si trop souvent l’impérialisme occidental a ruiné ses efforts.  

Jamais, malgré des pressions constantes, il n'a renié l'amitié qui le liait à Fidel et à la révolution cubaine qui ont toujours été pour lui un exemple. Et c’est à Cuba, qu’il se rend peu après sa libération, en juillet 1991 pour remercier Fidel et le peuple cubain pour leur rôle décisif :

Nous sommes venus ici avec beaucoup d’humilité. Nous sommes venus ici avec beaucoup d’émotion. Nous sommes venus ici avec le sentiment d’une grande dette envers le peuple cubain. Quel autre pays peut se prévaloir de plus d’altruisme que celui dont Cuba a fait preuve dans ses relations avec l’Afrique ?.... Cuito Cuanavale fut le point tournant dans la lutte pour libérer le continent et notre pays du fléau de l’apartheid !

Et encore : Nous, à l’ANC, serons toujours aux côtés des pauvres et des sans-droits. Non seulement nous sommes à leurs côté, mais nous ferons en sorte que tôt ou tard ils gouvernent le pays où ils sont nés, et que selon les termes de la Charte de la Liberté : « C’est le peuple qui gouverne ». Et lorsque ce moment arrivera, il aura été rendu possible non seulement grâce à nos efforts, mais aussi grâce à la solidarité, au soutien et à l’encouragement du grand peuple cubain.

Mandela, le plus grand hommage que nous pouvons te rendre c’est de ne jamais renoncer à ce combat pour la dignité, l’égalité, la justice, l’indépendance et la paix dans notre pays et dans le monde !

Association France Cuba – 76 rue Blomet – 75015 Paris - France

association.francecuba@yahoo.fr  www.francecuba.org

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans Politique
commenter cet article

commentaires