Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 09:04

LOGO UGICTContrats d’avenir, contrats de génération, emplois jeunes, rarement la jeunesse n’a été l’objet de tant de sollicitudes. Mais dans un pays au dynamisme démographique atypique en Europe, où l’entrée dans la vie active, s’accompagne d’une période de « vaches maigres » sans précédent la question s’impose à l’ensemble de la société. Deux visions s’opposent souvent : la jeunesse est-elle un atout pour la pérennité de notre mode de vie, en assurant la solidarité intergénérationnelle et une chance pour l’entreprise où pose-t-elle le problème de son « insertion » ?  Un concept ignoble qui suppose une exclusion de départ.

Mais qu’en pensent les premiers intéressés ? Comment les jeunes envisagent-ils l’entreprise ? Comment appréhendent-ils le rôle des cadres.
Deux enquêtes, successives et récentes  du Commission d'Étude Générale d'Organisation Scientifique (Cegos) et du Centre d'Études et de Recherches sur les Qualifications (Cereq) nous donnent des éléments croisés et concordants de réponses, confortant les analyses de l’Ugict-Cgt qui fait de la jeunesse un axe prioritaire.
D’après son étude, le Cegos estime, comme les travaux de Michel Vakaloulis l’ont depuis longtemps démontré, que les jeunes n’ont plus les mêmes relations a l’entreprise que leurs aînés. Ils s’y investissent beaucoup moins affectivement. En France, la précarisation pèse sur ces premières années de vie professionnelle. Ainsi en 2009, 56 % d’entre eux se déclaraient en CDI contre 33 % aujourd’hui. Parmi les paramètres symptomatiques, la stabilité passe dans le peloton de tête, alors qu’elle était en 8e position en 2009, sauf pour les bac+5 (30%) et 2/3 d’entre eux seraient disposés à rester dans la même entreprise, mais avec des perspectives d’évolution.
Leur rapport à l’entreprise s’inscrit, désormais, dans une logique contractuelle. Ils attendent, cependant, une reconnaissance de la part de leur manager (73%) alors qu’ils ne sont 43 % à déclarer la constater.
Rien d’étonnant alors à ce que seulement 22 % des jeunes soient attirés par le statut de cadre dans un pays où les jeunes managers (- de 30 ans) ne sont que 23 % (40 % en Allemagne, 45 % au Royaume Uni) ? Un manque de motivation qui ne devrait pas laisser insensible les entreprises, d’autant il ressort de l’enquête que les jeunes ne se satisfont plus d’un management hiérarchique. Ce que souligne l’analyse de l’enquête du Cereq dans le magazine Options de Septembre 2012) dans son article : « Cadres : un statut qui ne fait plus rêver ».
Il est plus temps de trouver une alternative au management.

Sources :
Entreprise et Carrières n°1113 du 9 au 15 octobre 2012
Options n° 579 Septembre 2012-10-09
CEREQ : www.cereq.fr
CEGOS : www.cegos.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans ICT
commenter cet article

commentaires