Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 17:28

http://images.imagehotel.net/3bfrh4n2m0.jpgJe ne vois pas ce qu’il y a de social dans la TVA sociale ! En effet, comment une taxe qui touche tout le monde peut-elle être sociale ?
Quoique oui, en fait, c'est du social : car social, veut dire "qui va dans un sens bénéfique envers la société".
Or, le mot "société" peut avoir deux sens :
- il peut représenter le peuple et les basses classes, quand on met l'article "la" devant.
- mais ça peut être aussi, une entreprise, quand on met l'article "une" devant.
 

J'ai l'impression que Nicolas Sarkozy joue beaucoup sur les mots, dans ses promesses ...

Bref, j’ai toujours cru qu’en politique, le terme « social » se rapportait à quelque chose qui a pour but d'améliorer les conditions de vie des personnes les plus défavorisées.
Avec la création de la TVA sociale, j’ai pensé un moment que le gouvernement allait, en quelques sortes,  appliquer un système de mutualité (comme cela existe déjà dans des pays que je ne citerais point, car trop tabous pour les esprits conventionnels, où les prix de vente sont variables selon les ressources des acheteurs).
Rappelons au passage que : « Mutualité = Système de solidarité sociale fondé sur l'entraide réciproque des membres qui cotisent ».
Trouvant cela étrange de la part d’un gouvernement de droite, je me suis donc renseigné sur ce qu’était vraiment ce concept, que j’avais du mal à cerner, et qui nous arrive sans préavis : la TVA sociale.
Et voici ce que j’ai trouvé : 
« A la base, le principe est simple: financer en partie la sécurité sociale par une taxe sur la consommation, dont l'assiette est plus large que celle des salaires. En contrepartie, les cotisations des entreprises sont abaissées. Le patronat évoque par exemple une hausse du taux de TVA à 22% - contre 19,6 actuellement pour le taux normal - compensée par une baisse des cotisations employeurs de 3,5 points ».
Heu, pincez-moi, là, je crois que j’ai pas bien compris ! Attendez, je relis …
Ben non, je ne me suis pas trompé, comme Laurent Fabius l’a habilement ironisé le projet de « TVA antisociale » vise à « financer les avantages fiscaux de quelques-uns par une ponction sur l’ensemble de la population ».
C’était donc ça : le terme « social » associé à cette TVA, c’est parce qu’elle allait servir à financer la sécurité sociale !

Bon pour ceux qui souhaitent des détails sur l’arnaque en question : http://www.elunet.org/spip.php?article20716

 

http://forget.e-monsite.com/pages/content/a-publier/la-tva-sociale-pour-les-nuls.html

Partager cet article

Repost0

commentaires