Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Archives

Catégories

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 10:28

Le Sénat a adopté cette nuit le projet de loi sur les emplois d’avenir. La CGT et l’UGICT –CGT attendaient beaucoup du débat parlementaire pour améliorer le projet de loi et garantir au jeune en emploi d’avenir une formation qualifiante ainsi qu’un emploi stable.

C’est pour cela que nous avons exigé que ces emplois réservés aux jeunes peu ou pas qualifiés soient bâtis autour de trois conditions indispensables :

- l’accès à une formation qualifiante,
- un accompagnement et un suivi dans l’emploi par le service public de l’emploi,
- un tutorat sur le lieu de travail.

Nous avons aussi demandé que les contrats d’avenir ne puissent pas être utilisé pour des contrats saisonniers.

Les propositions de la CGT et de l’UGICT-CGT ont, sur certains points étés repris par le législateur ce qui a permis d’améliorer la copie gouvernementale.

Ainsi, les sénateurs ont fait le choix de supprimer la possibilité de recruter un CDD saisonnier en emploi d’avenir. Ils ont également amélioré le dispositif de formation et introduit la priorité d’embauche à l’issue du contrat.

Nous souhaitons que la Commission Mixte Paritaire du Parlement préserve ces dispositions.

Nous rappelons que la création de nouveaux emplois subventionnés ne se justifie qu’à deux conditions : qu’ils assurent au jeune une formation qualifiante, pivot d’une sécurité sociale professionnelle, et qu’ils lui garantissent l’accès à un emploi durable en enclenchant une dynamique de création de nouveaux emplois. À défaut, cette mesure ne ferait que s’ajouter à la longue liste des dispositifs d’exception qui ont démontré leur inefficacité depuis trente ans.

À cet égard, la CGT regrette que la proposition visant à moduler le montant de l’aide publique selon que l’embauche soit en CDI ou en CDD n’ait pas été adoptée par les sénateurs.

L’adoption des dispositions garantissant la qualification et l’accès au CDI détermineront fondamentalement la position de la CGT et l’UGICT-CGT sur la loi.

Montreuil, le 27 septembre 2012

http://www.cgt.fr/La-loi-doit-garantir-la.html

Partager cet article

Repost0

commentaires