Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 14:44

LOGO UGICTIl va falloir beaucoup plus que des discours, fussent-ils plein d’empathie avec les salariés menacés de perdre leur emploi pour opérer le « redressement de l’industrie » dévolu à Arnaud Montebourg. Les menaces de fermeture ou de dégraissage massif se font de plus en plus précises sur les usines PSA d’Aulnay-sous-Bois (3300 salariés sans compter les sous-traitants directs du site) et de Rennes (1000 emplois supprimés par la suppression de l'équipe de nuit, qui travaillait sur la 508, et une centaine par l'arrêt en décembre de la fabrication de la C6. Renault va, par ailleurs, supprimer 371 postes afin d’améliorer la productivité dans son usine de Flins d'ici à 2014, là où seront pourtant fabriquées les futures Clio IV et les citadines électriques Zoé. À ces plans dont on parle beaucoup en ce moment, s’ajoutent ceux qui sont sortis de sous le coude depuis les élections.

 

Au-delà des drames humains insupportables, il en va de l’économie de notre pays. On ne sortira pas de ce cauchemar économique et social sans une vraie politique industrielle. Ce thème sera bien sûr au cœur de la conférence sociale des 9 et 10 juillet. La CGT entend bien y défendre des propositions. Notamment celles visant à donner des droits nouveaux et par exemple des droits suspensifs aux élus des comités d’entreprise pour intervenir dans les choix de gestion. L’emploi industriel n’est pas seulement confronté à la concurrence des pays low-cost. Pointer le seul dumping salarial des pays émergents comme cause de tous nos maux, c’est se cacher derrière son petit doigt. L’emploi industriel pâtît de la financiarisation, d’un sous financement de la recherche et développement ou tout simplement d’une insuffisante modernisation des outils. On n’a jamais aussi peu investi dans la production et autant servi les actionnaires. Pour redresser l’industrie, il faut redéfinir les filières industrielles stratégiques et notamment, le rapport donneur d’ordre / sous-traitant. Il faut arrêter la spéculation, les dérives financières de court terme. Il faut aider les petites et moyennes entreprises par la constitution d’un pôle financier public au service de l’emploi, la formation, la recherche, les équipements, mettre en place un fonds européen pour financer le développement social et économique. On le voit, tout cela nécessite une forte volonté politique, mais aussi une intervention syndicale plus forte.

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt-beaulieu-structures - dans ICT
commenter cet article

commentaires