Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 16:23

 

C’est toujours cette question que se posent les enquêteurs en criminologie.

 

L’actualité est émaillée régulièrement d’annonces concernant la mise à mort, de tout ou partie, d’entreprises industrielles et autres. A écouter les commentaires journalistiques, tout au long du week-end, les victimes sont transformées en criminels de l’emploi.

C’est le cas chez « Goodyear » à Amiens, les 1 173 salariés sont coupables de leur situation et ils ont prémédité leur coup. Aux dernières élections, ils ont voté à 80% pour la CGT et aussi contre le plan « compétitivité » organisé par la direction. La rumeur dit, même, que ces « satanés » travailleurs ont fait pression sur les tribunaux, car ces derniers leurs ont donné raison à plusieurs reprises.

 

Le seul oubli des commentateurs « experts » est le fait que la CGT de l’entreprise a mis sur la table des propositions pour gagner en efficacité et en qualité de production.

Pour ce qui concerne PSA Aulnay, nous avons la même musique. L’usine serait entre les mains de dangereux « terroristes ». Ces derniers (les grévistes) menacent leurs collègues de représailles, ils cassent des voitures, enfoncent des portières de véhicules etc…. .

 

Là aussi, le seul oubli des commentateurs « experts » c’est le plan B présenté par la CGT lors d’une conférence de presse. Celui-ci fait la démonstration argumentée de la viabilité de tous les sites de production PSA de France.

Dans les 2 cas de figure, si les directions arrivent à leur fin, cela se traduirait pour les salariés, au mieux (s’il y a une mutation dans un autre site), par une forte dégradation de leurs conditions de travail et de vie, et au pire de rejoindre le « bataillon » des 5 millions de chômeurs avec son cortège de misère. Dans les 2 cas ce sont les actionnaires qui récupéreront leur « pactole » grossit des dividendes de toutes les années précédentes et des fonds publics injectés régulièrement au nom de l’emploi.

 

La réponse à la question " A qui profite le crime ? " est moins complexe qu’il n’y parait.  

 

Dans cette tempête de la crise faut-il oublier que, sous l’impulsion de la CGT, les travailleurs ont sauvé les Fonderies du Poitou, de Cléon et la SBFM Lorient, gagné la construction d’un gros bateau pour STX à St-Nazaire, préservé l’existence des chantiers de Réparation Navale du port de Marseille et celui de la SOBRENA de Brest, etc…

.. les salariés et la CGT de ces entreprises ont essuyé les mêmes accusations par les mêmes commentateurs.

 

En criminologie, il y a aussi le facteur de  "non-assistance à personne en danger" qui est condamnable.  

N’est-ce pas le cas de ce ministre, dit du « Redressement Industriel » qui veut nous faire un cours d’oenologie en prétendant qu’il est nécessaire que les directions d’entreprises mettent du vin (rouge) dans leur eau et que la CGT mette de l’eau dans son vin (rouge). Mais Monsieur le Ministre mettre de l’eau dans du bon vin, c’est un crime de lèse majesté ?

N’est-ce pas aussi le cas de dirigeants syndicaux qui de leur Tour, alors qu’ils ne sont pas représentatifs dans les sites concernés (cherchons l’erreur), confondent au nom du réalisme (celui des actionnaires) les victimes et leurs bourreaux ?

Qu’il n’en déplaise à tout ce beau monde, la CGT va poursuivre la bataille de l’avenir, en contestant, mais aussi en proposant des alternatives. C’est avec les travailleurs que la partie va se jouer à l’image des élections des TPE, où ils ont placé la CGT à 30% et la deuxième organisation la CFDT à moins de 20%.

Ensemble pour de nouvelles conquêtes

Alain PREVOST

Partager cet article

Repost0

commentaires