Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de Faurecia Clean Mobility (Beaulieu Structures)
  • : C'est le blog de la CGT de Faurecia Systèmes d’Échappement (Faurecia Clean Mobility) à Beaulieu Protos, Seloncourt, Bavans et R&D Moteurs à Etupes
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 14:25

Le vote électronique : un déni de démocratie !

 

A Bavans, 6 juin 2019

Pourquoi la CGT est opposée au recours au vote électronique

Dans l’état actuel des connaissances, aucun système de vote électronique ne peut remplacer le vote usuel « papier ». Pour être fiable, et donc utilisable, un système de vote doit garantir un certain nombre de propriétés :

  • L’éligibilité : seules les personnes autorisées à voter peuvent le faire, et ne peuvent voter qu’une seule fois ;
  • L’anonymat (secret du vote) : il ne doit y avoir aucun moyen de connaître le vote d’un électeur ;
  • La vérifiabilité individuelle : chaque électeur peut vérifier que son propre vote a été correctement comptabilisé ;
  • La vérifiabilité universelle : toute personne peut vérifier que tous les votes ont été correctement comptabilisés (... sans violer l’anonymat du vote) ;
  • La résistance à la coercition : le système doit garantir qu’il n’est pas possible de contraindre un électeur, de quelque manière que ce soit, de voter d’une certaine manière.
  • Recomptage impossible : Contrairement aux bulletins physiques, les votes électroniques ne peuvent pas être recomptés manuellement. Avec le vote électronique, il n’y a pas non plus de dépouilleurs ou d’observateurs électoraux qui agissent en tant que groupe et se contrôlent mutuellement pour s’assurer que le processus de vote se déroule sans heurts. Les salariés doivent faire aveuglément confiance au système de vote électronique.

 

Ces propriétés apparemment complexes sont assurées par le vote « papier », et chacun peut le vérifier assez simplement. C’est cependant au prix d’un certain nombre de règles : isoloir, bulletins sur papier identique, urnes transparentes, dépouillement public. Ces règles ne doivent rien au hasard, et ont été l’objet de luttes acharnées dans l’histoire !

Or, passer au vote électronique signifie tout simplement ne pas respecter ces règles. En effet, aucun protocole de vote électronique habituellement utilisé ne vérifie toutes les propriétés listées ci-dessus.

D’autre part, l'expérience montre que la participation diminue fortement partout où le vote électronique est mis en place (de 63% à 40% dans l’éducation nationale en 2014, par exemple).

De plus, le passage à l’urne et à l’isoloir reste une démarche démocratique et citoyenne qu’il ne faudrait pas sous-estimer et supprimer pour le prétexte d’économie des moyens humains et financiers.

 

Un vote pour lequel il est impossible d’assister ou de vérifier le dépouillement est un déni de démocratie !!

Le vote électronique : un déni de démocratie !

Partager cet article

Repost0
Published by CGT Faurecia Beaulieu Structures