Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 15:40

L’histoire sociale nous apprend qu’il ne peut pas y avoir de bonheur individuel, dans un océan de malheur.

Cela est une réalité dans notre pays, en Europe et dans le monde.

La vie réelle ce n’est pas une série de la télé réalité où « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil ».

Pour que chacun et chacune trouve sa place dans l’entreprise et dans la société, il est indispensable de viser l’harmonie sociale.

Celle-ci n’est possible que dans la solidarité sociale dans le cadre de protections collective.

  • Vivre décemment en cas de chômage ce n’est pas de l’assistanat,
  • Vivre dignement sa retraite ce n’est pas de l’assistanat,
  • Pouvoir se soigner avec les dernières technologies ce n’est pas de l’assistanat,
  • Pouvoir offrir l’épanouissement familial ce n’est pas de l’assistanat,
  • Vivre pleinement de son travail ce n’est pas de l’assistanat ni un coût.

 

En cette période de commémoration de la libération en 1944 et la mise en oeuvre du programme du Conseil National de la Résistance, souvenons-nous que c’est le social

qui a permis la sortie du MARASME d’après-guerre.

Souvenons-nous aussi que le patronat de l’époque, dans sa grande majorité, avait choisi « plutôt HITLER que le Front Populaire ».

Cela nous indique, hier comme aujourd’hui, que le progrès social sera le résultat de la lutte de masse, face à la classe possédante ou ne sera pas.

Les tendances dans lesquelles nous vivons aujourd’hui conduisent à se servir des enseignements de l’histoire, non pas pour reproduire à l’identique mais pour tracer notre présent et notre futur.

 

Hier comme aujourd’hui la crise pour qui ?

Selon de quel côté de la barrière ou se trouvent les gens, la crise n’a pas la même résonnance.

Pour le patronat et la bourgeoisie, c’est l’eldorado permanent.

Le journal « les Echos » du 20 août 2014 nous donne des indications dans un article dont le titre est : Bourse, les dividendes volent de record en record.

« Les dividendes des grandes entreprises dans le monde ont battu un record au deuxième trimestre 2014, ils sont tirés notamment par l’Europe »

« 2014 pourrait être une année d’exception pour les actionnaires. Selon une étude d’Henderson Global Investors, les grandes sociétés mondiales (1200), le niveau des

dividendes représentera une hausse de + 12% ».

« La France se distingue clairement puisqu’elle est le pays le plus important de la zone Europe pour les rémunérations aux actionnaires, celles-ci atteignent 40,7 milliards de dollars entre avril et juin 2014, soit une progression de + 30% ».

 

Nous pouvons donner un conseil à Messieurs le Président et le Premier Ministre, « prenez le temps de lire le journal les Echos vous constaterez qu’il y a de la marge pour le social»!

À quoi servent ces profits ?

Pour exemple, à Deauville la semaine dernière, il y a eu le rendez-vous pour la vente des YEARLINGS (jeune poulain ou pouliche de 18 mois), sous la vigilance d’Arqana, une société où l’on retrouve Monsieur Laurent DASSAULT et le Prince Aga KHAN.

Pendant 3 jours la vente de ces animaux a constitué un chiffre d’affaires pour Arqana de 39,2 millions d’euros, soit plus 13% au comparatif de 2013. Cela représente environ 2000 années de salaires d’un smicard, la crise, mais quelle crise ? et pour qui ?

 

Hier comme aujourd’hui la mobilisation

En cette reprise d’activité, après les congés payés, la CGT a l’ambition de renforcer le rapport de forces en élargissant les luttes et le rassemblement.

La sortie de la crise pour les travailleurs passe par l’augmentation des salaires et des retraites, la création de l’emploi, le renforcement de la protection sociale et l’investissement dans l’appareil productif.

C’est par la réponse aux besoins que les conditions seront créées pour une nouvelle dynamique économique et le progrès social.

 

L’avenir s’écrit au présent

 

Ensemble pour de nouvelles conquêtes

Alain PREVOST

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain PREVOST
commenter cet article

commentaires