Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurecia Beaulieu Structures

  • : La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • La CGT de la section Structures de Faurecia Beaulieu
  • : C'est le blog de la section Structures de la CGT de Faurecia Beaulieu
  • Contact

 faurecialogo

Recherche

Catégories

1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 14:42

Baisse de production C4/DS4, hausse de la 2008
La direction prépare le monoflux

 

Ce matin, la direction du site de PSA Mulhouse a annoncé la baisse de la production des modèles C4 et DS4 de 503 à 330 véhicules/jour, qui va se traduire le 21 juillet par l’arrêt d’une demi-équipe de doublage sur cette ligne de production.


À l’inverse, le modèle 2008 va voir sa production quotidienne passer de 683 à 860 véhicules, avec la mise en place à partir du 29 septembre d’une demi-équipe de nuit*.


Une chaîne de montage fonctionnera 7 heures par jour avec une seule équipe ; tandis que l’autre en comptera deux et demi, en tournant 23h/24.


Ce mode de fonctionnement a pour seul objectif de préparer l’arrêt d’une des 2 lignes de montage du site, celle aujourd'hui dédiée aux Citroën C4 et DS4.


Mais la direction du site de Mulhouse refuse toujours de confirmer ce passage en « monoflux », pourtant annoncé par Philippe Varin lui-même le 19 février dernier, lors de la présentation des résultats financiers du groupe.

 

PSA poursuit la casse de l’emploi

La direction ne cesse de mettre en avant le succès commercial de la 2008 (notamment les ventes de modèles haut de gamme, « ceux qui dégagent beaucoup de marges pour PSA » selon l’expression du DRH) pour expliquer cette hausse de production. Effectivement, depuis le lancement de la 2008 et sa montée en cadence à partir de mai 2013 à Mulhouse, la production du site a augmenté de 23% !


Mais PSA se fait plus discret sur les suppressions d’emplois qui ont accompagné – et continuent d’accompagner – ce lancement : 400 CDI sont en moins aux effectifs depuis mai dernier, dont 268 ouvriers.


Toujours moins, pour faire toujours plus Conséquence directe : une dégradation sans précédent des conditions de travail pour ceux qui restent, avec une flexibilité poussée au maximum. Ainsi depuis début 2013, pas moins de 32 samedis ont été travaillés par les salariés qui produisent la Peugeot 2008.


À l’heure ou l’Etat entre au capital en mettant plusieurs centaines de millions d’euros sur la table, à l’heure où Gallois, le favori de l’Etat, est en passe de devenir président du Conseil de Surveillance de PSA, le gouvernement continue de laisser les mains libres à PSA dans sa casse de l’emploi, à Mulhouse comme dans d’autres usines du groupe.


*Demi-équipe de nuit, flexibilité doublée
« Demi-équipe » signifie que la ligne de montage tournera à mi-cadence, c’est-à-dire à 25 voitures/heure contre 50 pour les équipes de jour. Chaque salarié devra donc faire 2 postes de travail. Et ce n’est pas tout : en cas de pannes ou d’aléas dans la production, la direction veut se réserver le droit d’allonger la nuit de travail de 20 mn, avec le cas échéant une fin de poste à 4h24 pour un début à 20h47. Elle appliquerait en cela l’accord de compétitivité – « nouveau contrat social » - signé en octobre 2013 par FO, CFTC, CGC et SIA.
Quant aux pauses, elles seraient réduites au minimum légal : 21 mn en tout et pour tout, en deux fois !


Pour la CGT PSA Mulhouse,
Julien Wostyn

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT PSA Mulhouse
commenter cet article

commentaires